Et si demain…
les connaissances du monde
ne circulaient que d’une façon éphémère
et volatile, que resterait-il
de notre Histoire sans le papier ?…

Et ne risquerions-nous pas de La perdre au fur et à mesure qu’Elle s’écrit ?

Chacune des Installations de l’artiste est bâtie le plus souvent de BriKs mémoires ou de bouchons de papier « pixélisés ». Ceux-ci  naîssent du compactage par amalgame de différents papiers déjà utilisés (Magazines, presses, publicités, livres, papiers d’entreprise…). Ces divers travaux sont, sans concession, de véritables empreintes du monde dans lequel nous vivons.

Cet important chantier de compilation a pour objectif de nous faire prendre conscience que, depuis nos premières inscriptions pariétales jusqu’aux années 1970, nous avons toujours utilisé pour la transmission du savoir humain, le support tangible à lecture directe : papyrus, tablette d’argile, parchemin, papier… Ainsi, les écrits sont accessibles directement par le cerveau humain.

Suite à l’avènement du numérique et du web, nous sommes arrivés au support virtuel à lecture cryptée, dont l’accès au contenu n’est possible que par décodage au moyen d’un outil extérieur : ordinateur pour l’instant… le cerveau de l’Homme n’y suffisant plus.

Un bouleversement s’opère t-il sous nos yeux ?

En effet, jamais depuis 25000 ans, nous n’avons eu une telle révolution de notre savoir écrit dans sa transmission et sa circulation.

Avec l’arrivée de ces nouvelles technologies, Pier Régnier nous invite donc à nous interroger sur la capacité de l’Homme à transmettre durablement ou pas son patrimoine du savoir écrit.

> Télécharger les fiches « Installations mémorielles » (PDF)